Améliorer régulièrement le rendement de vos placements obligataires.

Les budgets prévisionnels à 3 ans réalisés notamment dans le cadre de l’ORSA ont permis de mettre en exergue l’impact important des taux obligataires faibles voire négatifs...

Les budgets prévisionnels à 3 ans réalisés notamment dans le cadre de l’ORSA ont permis de mettre en exergue l’impact important des taux obligataires faibles voire négatifs. Si rien n’est fait, vous constaterez que le rendement comptable de votre portefeuille obligataire va progressivement baisser pour atteindre des niveaux inférieurs à 1%.

Poursuivre une gestion fondée sur la détention des titres jusqu’à leur remboursement, c’est accepter d’avoir d’ici 3 à 5 ans un rendement comptable de son portefeuille obligataire compris entre 0,5% et 1%.

Fort de ce constat, LB&AF a mis en place des groupes de travail internes pour offrir à ses clients institutionnels une gestion obligataire originale répondant aux critères de la gestion patrimoniale assurantielle reposant sur deux principes fondamentaux :

  1. Le lissage des taux de rendement comptable
  2. La valorisation du portefeuille

Il s’agit dans un environnement réglementaire Solvabilité II et un cadre de contraintes maitrisées par nos gérants et analystes de poursuivre trois objectifs :

L’optimisation du taux actuariel à l’achat du portefeuille

LB&AF fonde sa gestion obligataire sur un lissage des flux d’écoulement. Cela permet de garantir une évolution très progressive du taux de rendement comptable annuel au cours des prochaines années. Le suivi permanent du portefeuille permet de réinvestir à qualité équivalente les titres arrivant à échéance au meilleur taux de rendement. Cela nous permet d’accroître régulièrement de quelques points de base le rendement comptable de nos portefeuilles obligataires institutionnels.

La recherche d’optimisation du taux de rendement comptable annuel

Grâce à des arbitrages initiés par une analyse crédit reposant sur le risque actions, LB&AF détecte des opérations à réaliser permettant à qualité d’émetteur équivalente de bénéficier d’un surplus de rendement.

La recherche d’anomalies ou d’opportunités de marché

Il existe parfois des réactions excessives des marchés de crédit qui conduisent certains titres à subir une dégradation soudaine et forte. Les gérants de LB&AF n’hésitent pas à saisir ces opportunités.

Grâce à cette approche originale et performante, LB&AF vous permet dans un cadre de gestion patrimoniale assurantielle prédéfini d’améliorer régulièrement le rendement de vos placements obligataires.

Découvrez également...

Ne râtez plus aucunes de nos actualitées.
Soyez les premiers informés en vous inscrivant :

SRRI (Synthetic Risk and Reward Indicator) :

Échelle de risque allant de 1 (risque le plus faible) à 7 (risque le plus élevé) ; le risque 1 ne signifie pas un investissement sans risque. La catégorie de risque associée à ce fonds n’est pas garantie et pourra évoluer dans le temps.